William Irish - La mariée était en noir

Publié le par Sappy

« Je vais éliminer cette femme de mes calculs et de mes suppositions aussi complètement que si elle n'existait pas. Elle me gêne. Elle est comme un nuage de brume qui enveloppe toute l'affaire. J'ai l'intention de concentrer mes efforts sur les quatre hommes. Lorsque j'aurai découvert le point où leurs vies se sont rencontrées, la femme rentrera immédiatement en scène, et je ne tarderai pas à découvrir le motif qui l'a fait agir. » Le roman d'une implacable vengeance...



Après Fenêtre sur cour et Manhattan Love Song, c'est au tour de La mariée était en noir d'être lu par mes soins.
La quatrième de couverture dit en une phrase tout le livre : vengeance. Mais vengeance dans le genre froide, calculée. Vengeance que l'on peut comprendre, si seulement ...
Bref, j'ai beaucoup aimé. Le style est simple et clair, des rebondissements.
Néanmoins, si vous n'avez jamais lu William Irish, je vous conseille de commencer par Fenêtre sur cour.

Publié dans Polars américains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Morgouille 08/01/2011 13:38


De William Irish, je n'ai lu que "J'ai épousé une ombre" et j'avais beaucoup aimé. Je note donc les trois titres dont tu parles ! :)