Tim Willocks - Bad city Blues

Publié le par Dollmeat

Calilou Carter, ex-prostituée organise le casse de la banque de son mari, aidée par  Luther Grimes, un vétéran du Vietnam reconverti dans le trafic de drogue. Un million de dollars sont en jeu. De l'autre côté, Cicero Grimes - psychiatre exerçant dans un centre de désintoxication - le frère de Luther et ennemi juré de ce dernier. Cicero s'est promi de retrouver son frère et de le tuer.
Au milieu, Clarence Jefferson, un flic corrompu et totalement sadique qui compte bien avoir sa part dans le pactole.
Un décor : la Louisiane et son bayou. Là, où toute civilisation s'arrête.


Lire ce livre, c'est se préparer à la forte moiteur des marais, mais c'est surtout se préparer à un choc de lecture et cela dès les premières pages. L'écriture de Willocks est incisive, rentre dedans, crue et ne pardonne pas le lecteur sensible. Lire ce livre, c'est aussi savoir qu'il n'y aura pas de fin heureuse.
Les personnages du livre sont très fouillés et le plus remarquable étant sûrement celui de Jefferson, concentré d'horreur humaine. Par ailleurs, Willocks arrive même à nous faire ressentir de la pitié envers ce personnage détestable.


Les deux premiers tiers du livres s'enchainent comme une mise en scène de la haine que se portent les personnages pour finir dans un  final qui donnera lieu à un ballet mortel au fond du bayou.

Publié dans Polars américains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shanaa 29/09/2010 12:43


La quatrième de couverture me tentait pas trop mais ton avis si , il va figurer dans ma wish :)


M. 20/11/2009 08:21


Bien enlevé ! On s'y croirait !