Stefan Mani - Noir Ocean

Publié le par Bambi_Slaughter

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv26828866.jpg

 

"De lourds nuages noirs s'amoncellent dans le ciel zébré d'éclairs au moment où le Per se quitte le port de Grundartangi en Islande en direction du Surinam. À son bord, neuf membres d'équipage qui, tous, semblent avoir emporté dans leurs bagages des secrets peu reluisants.
Ceux qui ont entendu dire que la compagnie de fret allait les licencier et qu'il s'agit là de leur dernier voyage sont bien décidés à prendre les choses en main, une fois que la météo sera plus favorable. La mutinerie n'est pas loin et, très vite, l'atmosphère se charge de suspicion, de menaces et d'hostilité.
Quand les communications sont coupées par l'un des membres de l'équipage – mais lequel ? –, la folie prend peu à peu le contrôle du bateau qui n'en finit pas de dériver vers des mers toujours plus froides et inhospitalières..."

 

Il m'en aura fallu du temps pour mettre ce livre dans ma wish-list. Tout d'abord, la couverture ne m'a pas interpellée et le résumé avait l'air bien mais comme j'avais assez d'idées de lecture, j'ai laissé trainer. Ce fut finalement l'avis de Jean Marc Laherrère qui me donna réellement l'envie de sauter le pas.

 

Et bien, je n'ai pas du tout été déçue. Loin de là, j'ai adoré cette lecture. Avec Indridason, on est habituée à de la lenteur, ici pas du tout ! Les faits s'enchainent aussi vite que la tempête approche. La galerie des personnages est très bien fournie avec :

Saeli, un jeune père de famille qui doit une grosse dette au Démon, roi de la pègre islandaise

Jon Karl, le fameux Démon qui est lui aussi pris au piège par quelqu'un de plus puissant. 

Jonas qui tue sa femme à coup de marteau avant d'embarquer.

Et d'autres qui cachent bien des choses sombres ...

 

Dès les premiers chapitres, j'ai tout de suite plongé avec l'auteur, les pièces se mettent rapidement en place et quand tous les mauvais éléments sont réunis, les voilà coincés sur un vieux cargo dont quelqu'un a coupé les communications. Bien sûr, ce n'est qu'une partie des problèmes ... Alors, imaginez ce que peuvent donner ces personnages au beau milieu de l'océan. Et il s'agit de l'océan des tempêtes, des vagues gigantesques, pas celui des cartes postales pour touristes. Et bien, cela donne un huis clos très efficace. Par ailleurs, l'auteur narre les mêmes évènements du point de vue de plusieurs personnages et j'ai trouvé ça très bien.
En bref, encore un très  polar islandais, un auteur à suivre, mais j'ai tout de même un regret : on n'a pas toutes les réponses que l'on voudrai.

 

etoile etoile etoile etoile etoile

 

Illustration-jeux-Concours-VIKING-2000

Publié dans Polars scandinaves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David 10/07/2010 08:11


Ouah, ce livre à l'air vraiment très attrayant. Merci pour ce post.
Votre blog est vraiment très intéressant et très utile pour moi qui suit nouveau dans ce domaine, je suis plutôt spécialisé en économie ...
Je peux découvrir beaucoup ici.
Bravo à vous et merci pour ces informations, incitations ...
David
http://www.plaisirparlalecture.com/
http://www.davidmourey.com/


El JC 06/07/2010 23:39


Il devrait passer sous peu sur la table de nuit. C'est la chronique de Salvek de Fantasy au petit déjeuner qui m'a alerté, la tienne confirme aujourd'hui qu'il est temps pour moi de m'y plonger.
Merci !


Sophie 06/07/2010 19:23


Je ne lis que de bonnes critiques concernant ce livre et ton billet ne va pas arranger mes affaires !


Ys 05/07/2010 15:23


Ce livre est dans mon carton pour les vacances, je ne doutais pas de passer un bon moment, mais maintenant, j'en suis certaine.


belledenuit 05/07/2010 13:42


Mais c'est que tu me donnes très envie de le lire (surtout s'il bouge plus que ceux d'Indridason). Je note, je note, je note !