Kundera - L'insoutenable légereté de l'être

Publié le par Sappy

 Qu'est-il resté des agonisants du Cambodge ? Une grande photo de la star américaine tenant dans ses bras un enfant jaune. Qu' est-il resté de Thomas ? Une inscription : il voulait le Royaume de Dieu sur la terre. Qu' est-il resté de Beethoven ? Un homme morose à l'invraisemblable crinière, qui prononce d'une voix sombre : Es muss sein ! 'Qu' est-il resté de Franz ? Une inscription : Après un long égarement, le retour. Et ainsi de suite, et ainsi de suite. Avant d'être oubliés, nous serons changés en kitsch. Le kitsch, c'est la station de correspondance entre l'être et l'oubli.





Vraiment un très beau livre. Une histoire d'amour émouvante. Celle de Tomas et de Tereza, jalouse des libertinages de son mari, qui quand même, aime vraiment sa femme. Le roman suit aussi l'histoire de Sabina et de Franz, mais c'est surtout autour de Tereza et Tomas que l'histoire est centrée. Ensuite, ce livre est une réflexion sur la mort, l'amour, le régime soviétique, l'art, le kitsch la beauté ... et le fameux éternel retour de Nietzsche.

Quelques citations :

«Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.»

«Ne pouvoir vivre qu'une vie, c'est comme ne pas vivre du tout.»

"L'amour ne se manifeste pas par le désir de faire l'amour (ce désir s'applique à une innombrable multitude de femmes) mais par le désir du sommeil partagé (ce désir là ne concerne qu'une seule femme)."

«Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux.»

« Le kitsch, par essence, est la négation absolue de la merde ; au sens littéral comme au sens figuré : le kitsch exclut de son champ de vision tout ce que l'existence humaine a d'essentiellement inacceptable.»

Publié dans Autres littératures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Matilda 27/02/2010 12:21


Je me souviens que je l'avais lu le soir du nouvel an de l'année dernière ^^ j'ai bien aimé même si je suppose qu'il y avait des tas de choses philosophiques à comprendre et dont je suis passée à
côté ^^