Charlaine Harris - La communauté du sud

Publié le par Bambi_Slaughter


http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv15981938.jpg


Avant d'aller plus loin, un petit sypnosis :

Depuis que japonais ont inventé le sang synthétique, les vampires ont fait leur coming out. Ils vivent désormais parmi les humains et se battent pour avoir les droits que n'importe quel citoyen a. L'intrigue de la série se passe en Louisiane, plus exactement à Bon Temps, le genre de bled paumé typiquement du Sud. Sookie Stackhouse est serveuse à Chez Merlotte et bien que d'apparence banale et même un peu naive, Sookie est très particulière : elle est capable de lire dans les pensées des gens. Celle ci mène une vie pépère avec sa grand mère jusqu'au jour où Bill, un vampire croise son chemin ... Dire que Sookie tombe sur le charme de Bill n'est pas très utile. Et ce n'est que le début de maintes péripéties que va vivre Sookie où il va fréquenter des vampires, des lycantropes ou autres changelings et même des fées !


J'avais déjà parlé de cette série Bit-lit en octobre 2009 et depuis, je n'avais rien reposté à ce propos. 
J'ai terminé hier Bel et bien mort (le tome 9) qui est le dernier tome paru en France. Alors que le tome 10 "Dead in the family" est prèvu pour mai 2010 aux USA, je pense que le moment est bon pour donner un avis global et quasi-définitif sur la série - qui comptera 12 ou 13 tomes en tout.

Je vais être claire. Jamais, je n'aurai lu ce livre si je n'avais pas vu la série True Blood. Le mythe du vampire ou du loup-garou n'avaient jamais fait parti de mes expériences littéraires et les livres de romance encore moins. Cependant, Alan Ball a su me convaincre. Sitôt la saison 2 de True Blood dévorée (en 2 soirées, c'est pour dire), je me suis procuré les livres. J'admet que j'ai commencé par le 2 en pensant que le premier serait trop collé à la série - enfin, plutôt l'inverse. Je signale que commencer par le deuxième tome ne gène en rien dans la lecture.

Avant de lire cette saga, je me demandais une chose ... Je me disais comment les gens faisait-il pour apprécier de la littérature dite de gare ou légère et dans le même temps adorer des auteurs unanimement salués pour leurs chefs d'oeuvres de la littérature. Maintenant, j'ai compris. En temps ordinaire, j'aime les romans noirs ceux qui nous tordent les tripes, ceux qui sont poignants, bien écrit. Mais en lisant La communauté du Sud, j'ai été conquise. Au début, je vous avoue que j'ai eu un peu peur : je me suis demandée si mes exigences n'avaient pas baissé, si j'allais me mettre à lire de la m****. Et bien que nenni !!

Certes, le style littéraire de Charlaine Harris est un peu nul. De nombreuses expressions reviennent souvent. Par exemple, vers les tomes 5 ou 6, Sookie nous sort souvent le mot du jour ... dans le tome 9 ou 10, elle nous rappelle plusieurs fois que 8h du matin, c'est l'aube pour elle. Mmh, très intéressant ...
Néanmmoins - à force - je me suis habituée à ce style ou plutôt à cette abscence de style.

La bonne méthode avec ce genre de livres - surtout quand on n'en a jamais lus -, c'est de vouloir lire pour le plaisir et uniquement. Pour s'occuper dans le train, à la plage ... ou pour patienter d'ici la 3eme saison de True Blood (14 juin 2010 !!)et de faire continuer à vivre les personnages auquels on s'est attaché.

Bien que cette saga possède plusieurs défauts dont je parlerai plus tard, je l'ai quand même adorée. La lecture des tomes se fait très rapidement, elle est distrayante, des passages m'ont fait rire en les imaginant et je me suis attachée aux personnages que l'on découvre au fil des tomes.

J'ai particulièrement aimé comment Charlaine Harris a adapté le mythe du vampire à sa sauce. Ici point de cercueil. Les vampires sont insensibles à tous signes religieux, à l'ail. De même, l'idée du V - le sang de vampire qui est la drogue la plus forte du marché - est aussi intéressante.

Quant aux personnages, ils sont aussi diversifiés que différents. Tout d'abord, il y a Sookie. Elle peut parfois paraître chiante surtout quand elle fait sa bonne chrétienne en faisant sa prière tous les soirs tout en zigouillant des méchants. C'est là qu'on voit qu'il s'agit bien d'un roman américain. La religion fait partie intégrante du système. Parmi les autres personnages importants, il y a aussi Sam - le mytérieux patron de Sookie et probablement la personne qui la connait la mieux, Bill, le vampire à mes yeux le personnage le moins intéressant. Et bien sûr, il y a Eric - la crême de la crème. Celui ci est beau très beau, arrogant, manipulateur mais possède une certaine joie de vivre qui le rend très attirant.
Au fil des tomes, son influence grandit de plus en plus et on s'aperçoit très vite que le véritable héros masculin n'est pas Bill, mais Eric. Les scènes où apparaissent ce dernier sont de véritables petits bijous de délectation, même si je soupconne Charlaine Harris d'avoir mis en scène ses propres fantasmes ...
Puis, il y a des personnages qui apparaissent et repartent à la fin du tome. J'ai trouvé que pas mal d'entre eux n'apportaient rien, si ce n'est un remplissage de pages.

En parlant de ça, Charlaine Harris a tendance à en faire souvent. Il faut toujours qu'elle rappelle ce qui s'est passé avant et même si l'épisode a eu lieu dans le même tome.
De plus, certains tomes sont moins bons que les autres. Je pencherai pour les tomes 5 et 6 à ce propos.

Pour résumer tout ce blabla, je dirais que sans la série True Blood, je n'aurai jamais lu et apprécié cette saga dont je suis aujourd'hui fan et j'attends le tome 10 avec impatience. Si vous suivez mon blog, vous avez du remarquer que je lis aussi un peu de bi-lit. Et oui, c'est la Communauté du Sud qui m'a convertie. Comme d'autres lisent du Musso (avis aux amateurs, je ne critique pas cet auteur !!) pour se détendre, je lis et j'apprecie  la bit-lit.

Et enfin pourquoi je prèfère quand même la série aux livres ?
1) L'ambiance de la Lousiane y est mieux retranscrite. Rien que le générique donne une idée de l'atmosphère.
2) Contrairement aux livres qui ne sont traités uniquement du point de vue de Sookie, la série développe les personnages secondaires.
3) Parce que c'est Alan Ball. Et même si c'est moins bien que Six feet under, c'est quand même super.
4) La relation Bill-Eric. Certains passages sont tordants.
5) L'influence des séries B.
6) Les modifications qu'Allan Ball a faite. Je citerai en premier la volonté de faire de Godric le créateur d'Eric ce qui a pour résultat une des meilleures relations de la série.
7) La question des sectes et en particulier celle de la Fellowship of the sun y est plus explorée.



Publié dans Bit-Lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Serena 14/08/2010 00:04


La saga me tente bien mais j'ai peur d'être déçue, à lire à l'occasion je pense :)


Séverine 17/04/2010 12:58


Une saga qui m'attire beaucoup !
Merci de ta critique !


Caro 05/04/2010 18:46


Je viens de finir le tome 1 et je dois reconnaître que j'ai eu quelques difficultés à entrer dedans. Je lirai tout de même la suite par curiosité.


Azariel87 25/03/2010 21:49


Je me réjoui de reprendre mes lectures de La Communauté du Sud :) Il me reste encore 7 tomes à lire avant le 10ème ^^


karline demey 24/03/2010 20:52


Merci pour cette synthèse
je partage ton avis sur beaucoup de choses et notamment le fait que l'on peut aimer les jolis mots et les "grands" auteurs mais aussi cette littérature qui est reposante et on a la satisfaction de
lire sans se prendre la tête
merci encore et bonne lecture pour la suite