Anne Holt - Bienheureux ceux qui ont soif

Publié le par Dollmeat

519K89H14WL. SS500

 

Je continue mon escapade scandinave en passant par Oslo avec le 2eme roman d'Anne Holt : Bienheureux ceux qui ont soif. Pour la deuxième fois, nous retrouvons donc (ou je rencontre) l'inspectrice Hanne Wilhelmsen, 34 ans, qui est une femme de caractère, roule en Harley Davidson et accessoirement lesbienne.

A Oslo, la police est confrontée à une vague de viol, des scènes de massacres pleine d'hémoglobine sans victime et la chaleur opressante.

La pluralité des différents points de vue nous permet de suivre l'enquête policière, les tourments d'un père d'une des victimes des viols, de la victime elle-même et les projets du mystérieux violeur.

Je découvre Anne Holt avec ce livre et je ne regrette qu'une seule, c'est de ne pas avoir commencé par le premier de la série : La déesse aveugle. L'histoire est bien écrite, les personnages sont fouillés, à aucun moment, on ne ressent un rallentissement de l'intrigue.

Aussi, Bienheureux ceux qui ont soif, est un roman de dénonciation. Anne Holt souhaite dénoncer comment certaines enquêtes passent à la trappe – faute d'effectifs, de moyens, de preuves ou d'envie -, le racisme croissant dans son pays.

Et pour finir, il y est aussi question du question de la vengeance quand une personne a brisé votre vie ou celle d'un proche, un sentiment que la justice condamne mais qui reste probablement le sentiment humain le plus ancien.

 

Après avoir lu Henning Mankell, Jo Nesbo, Karin Fossum, J.H Stefansson et Anne Holt, je ne peux me rendre qu'à l'évidence, le polar scandinave est une perle et un concurrent de taille pour le polar anglo-saxon.

 

Illustration-jeux-Concours-VIKING-2000

Publié dans Polars scandinaves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 04/03/2010 20:40


Je n'ai pas suivi la série, mais effectivement j'ai un très bon souvenir de ce roman


Véro 04/03/2010 19:50


J'aime bien les polars et c'est vrai que de sortir des taditionnels auteurs anglo-saxons ou français est une bonne idée ! Je note ces titres.